Archives par mot-clé : Troupe

Carte postale (détail). Collection particulière.

La glorieuse défaite de Lucien Burlet

Journaliste prolifique, rédacteur en chef au début des années 1880 du quotidien caennais L’Ordre et la liberté puis collaborateur régulier du Gaulois, où il est chargé de la rubrique des informations parlementaires, Lucien Burlet est aussi un vétéran de 1870[1]. C’est d’ailleurs son expérience de guerre, et de captivité, qu’il choisit de coucher sur le papier dans un court ouvrage publié en 1882, et n’ayant visiblement rencontré aucun succès à en juger par le nombre de recensions qui ont pu y être consacrées dans la presse[2]. Ce volume ne m’aurait d’ailleurs sans doute pas attiré l’œil, perdu dans la masse des témoignages parus après le conflit, si Lucien Burlet n’avait pas, en 1870, porté l’uniforme du 47e de ligne, régiment alors en garnison à Chambéry, en Haute-Savoie. Tour d’horizon d’une source beaucoup plus complexe qu’il n’y parait de prime abord.

Continuer la lecture de La glorieuse défaite de Lucien Burlet

Erwan Le Gall

Docteur en histoire contemporaine, je m'intéresse à l'histoire du fait guerrier et militaire en relation avec la Bretagne.

More Posts

Follow Me:
TwitterLinkedIn

Couverture de ROUSSET, commandant Léonce, Histoire populaire de la guerre de 1870-1871, Paris, La Librairie illustrée, sans date (détail).

A propos d’une histoire populaire… de la guerre de 1870-1871.

Malgré le succès rencontré ces derniers mois par M. Zancarini-Fournel, G. Noiriel ou par A. Croix, G. Guillaume, D. Guyvarc’h et T. Guidet avec leurs « histoires populaires » respectives, force est de constater que cette expression n’est pas neuve[1]. En témoigne notamment un volume célèbre, L’Histoire populaire de la guerre 1870-1871, publié vraisemblablement au mitan des années 1890 par le commandant Léonce Rousset, alors professeur à l’Ecole de guerre[2]. Mais reste une question qui demeure entière : qu’est-ce au juste que l’histoire populaire ? En nous basant sur l’exemple particulier que constitue cet ouvrage sans pour autant nous livrer à un exercice exégétique, nous tenterons d’avancer ici quelques éléments de réponse et pistes de réflexion.

Continuer la lecture de A propos d’une histoire populaire… de la guerre de 1870-1871.

Erwan Le Gall

Docteur en histoire contemporaine, je m'intéresse à l'histoire du fait guerrier et militaire en relation avec la Bretagne.

More Posts

Follow Me:
TwitterLinkedIn

A propos du projet Testaments de poilus

Quiconque s’intéresse aux guerres et, de manière plus générale, au fait militaire, ne peut faire l’économie d’une réflexion sur la mort. Celle-ci peut être envisagée comme le risque dont la troupe essaye de se prémunir, comme la conséquence d’une insuffisante maîtrise du combat, mais également comme la justification de pratiques culturelles invitant à des approches pluridisciplinaires piochant dans les acquis de l’anthropologie ou de l’histoire de l’art. De ce point de vue, l’historiographie de la Grande Guerre est particulièrement féconde et on peut citer à ce propos le stimulant volume collectif paru aux Presses universitaires de Rennes en 2016 sous la direction d’I. Homer et E. Penicault ou la récente synthèse de Y. Lagadec sur les monuments aux morts des Côtes d’Armor[1]. Dans une perspective chronologique plus vaste, on pourra renvoyer au formidable Nos morts publié au début des années 2000 par L. Capdevila et D. Voldman[2]. C’est dire donc s’il s’agit là d’un sujet déjà largement balisé par la recherche en sciences humaines et sociales. Pourtant, il reste en la matière encore bien des choses à découvrir, comme le rappelle le stimulant projet intitulé Testament de poilus.

Continuer la lecture de A propos du projet Testaments de poilus

Erwan Le Gall

Docteur en histoire contemporaine, je m'intéresse à l'histoire du fait guerrier et militaire en relation avec la Bretagne.

More Posts

Follow Me:
TwitterLinkedIn