Archives par mot-clé : Olivier Wieviorka

Tillon : l’autre grand Charles ?

La biographie que consacre F. Tillon à son illustre grand-père, le breton Charles Tillon, n’est pas un livre respectant les canons de la discipline historique[1]. Le lecteur ne trouvera dans ces pages aucun appareil critique et pourra même, par moments, être étonné par certains jugements et formulations clairement téléologiques (p. 40) ou relevant d’un discours idéologique (p. 12) qui contraste singulièrement avec la nécessaire neutralité de l’approche scientifique. Pourtant, on aurait grand tort de ne pas prêter attention à cet ouvrage dont le premier mérite est d’attirer l’attention sur une grande figure aujourd’hui très largement oubliée et qui mériterait plus de considérations historiographiques. L’auteur a d’ailleurs parfaitement raison de le souligner – même si l’on pourra émettre des réserves sur « l’injustice » (p. 11) que constituerait un tel oubli, une telle grille de lecture ne relevant assurément pas de l’analyse historienne.

Continuer la lecture de Tillon : l’autre grand Charles ?

Erwan Le Gall

Docteur en histoire contemporaine, je m'intéresse à l'histoire du fait guerrier et militaire en relation avec la Bretagne.

More Posts

Follow Me:
TwitterLinkedIn

Journée d’études « L’autre guerre de 1940 »

La guerre de 1940 reste un traumatisme et est toujours très largement méconnue. Certaines approches cliométriques ont bien tenté de mettre en lumière les pertes de l’armée française mais, comme souvent, ces recherches font trop largement fi de la méthode historique pour que les résultats puissent être recevables. Elles en masquent notamment la dimension idéologique, aspect fondamental de la Seconde Guerre mondiale qui sera justement au cœur de la journée d’études organisée le 11 mai 2021, en ligne, par le Centre d’histoire de la Résistance et de la Déportation de Lyon.

Continuer la lecture de Journée d’études « L’autre guerre de 1940 »

Erwan Le Gall

Docteur en histoire contemporaine, je m'intéresse à l'histoire du fait guerrier et militaire en relation avec la Bretagne.

More Posts

Follow Me:
TwitterLinkedIn

Visuel du séminaire « Mondes militaires et Seconde Guerre mondiale » pour le premier semestre 2021 (détail).

Mondes militaires et Seconde Guerre mondiale

Le Centre d’histoire de Sciences Po et le Service historique de la Défense organisent le séminaire « Mondes militaires et Seconde Guerre mondiale ». Comme toutes les manifestations scientifiques, ce cycle est profondément perturbé par la crise sanitaire liée au Covid-19. Pour autant, on nous permettra de trouver un aspect positif à ces contraintes puisque ce séminaire qui se tiendra en alternance à Sciences Po (CHSP) et au Service historique de la Défense (Château de Vincennes) sera également accessible à distance (hybride ou distanciel complet).

Continuer la lecture de Mondes militaires et Seconde Guerre mondiale

Erwan Le Gall

Docteur en histoire contemporaine, je m'intéresse à l'histoire du fait guerrier et militaire en relation avec la Bretagne.

More Posts

Follow Me:
TwitterLinkedIn

Couverture du numéro du magazine Elle daté du 6 janvier 1948 (détail). Gallica / Bibliothèque nationale de France.

Quand Elle aide les victimes des camps nazis

Quoi de plus frivole que la presse féminine ? Pas grand-chose sans doute à regarder les colorées pages du magazine Elle. Le numéro du 6 janvier 1948 de ce célèbre journal s’ouvre ainsi sur « les belles de Paris », succession de mannequins célèbres, d’épouses de hauts fonctionnaires et de diplomates ou encore de têtes couronnées. Toutes rivalisent de toilettes plus luxueuses les unes que les autres et l’effet sur les lectrices de province doit être, à n’en pas douter, saisissant. Pour autant, rien ne serait plus faux que de cantonner ces journaux féminins à une succession de photographies où le glamour n’a d’égal que l’élégance. Travaillant sur le poids de la Première Guerre mondiale, l’historienne Dominique Fouchard a ainsi montré combien le courrier des lectrices de ces publications permettent d’accéder à des objets historiques du plus grand intérêt mais très rarement évoqués dans les archives : ainsi des retrouvailles des corps après des années passées dans les tranchées ou des nuits peuplées de cauchemars des poilus revenus certes victorieux mais traumatisés des champs de bataille[1]. Subrepticement donc, comme par effraction, la presse féminine dévoile l’atmosphère des sociétés d’alors et, loin du sex-appeal des magnifiques mannequins, permet d’entrevoir certaines réalités difficiles. L’historien D. Kalifa a d’ailleurs bien souligné cette propension à propos des faits divers[2]. Aussi n’y a-t-il rien d’étonnant, en fin de compte, à ce que l’impossible retour des camps nazis face irruption dans ces pages.

Continuer la lecture de Quand Elle aide les victimes des camps nazis

Erwan Le Gall

Docteur en histoire contemporaine, je m'intéresse à l'histoire du fait guerrier et militaire en relation avec la Bretagne.

More Posts

Follow Me:
TwitterLinkedIn