Archives par mot-clé : Notable

Une prosopographie aux rayons X (1901)

L’idée sous-tendant l’ouvrage que publie l’historien H. Joly est aussi simple qu’efficace : ausculter méthodiquement le destin des 180 élèves de la promotion 1901 de l’École polytechnique et, à partir de cette minutieuse prosopographie, proposer une analyse fine de cette jeunesse brillante et appelée, par la grâce d’un concours, à assurer les plus hautes fonctions[1]. Cette intention est d’ailleurs rappelée par la formule choc « Ils étaient l’élite de la Belle Époque. Qu’ont-ils accompli ?» figurant sur la couverture de l’ouvrage. En d’autres termes, il s’agit de vérifier « preuve à l’appui » si cette « noblesse républicaine » (p. 15) est bel et bien digne du piédestal sur lequel elle trône. C’est parce que l’excellence est une notion subjective (p. 24) que porter un tel regard critique est nécessaire.

Continuer la lecture de Une prosopographie aux rayons X (1901)

Erwan Le Gall

Docteur en histoire contemporaine, je m'intéresse à l'histoire du fait guerrier et militaire en relation avec la Bretagne.

More Posts

Follow Me:
TwitterLinkedIn

Couverture de ROUSSET, commandant Léonce, Histoire populaire de la guerre de 1870-1871, Paris, La Librairie illustrée, sans date (détail).

A propos d’une histoire populaire… de la guerre de 1870-1871.

Malgré le succès rencontré ces derniers mois par M. Zancarini-Fournel, G. Noiriel ou par A. Croix, G. Guillaume, D. Guyvarc’h et T. Guidet avec leurs « histoires populaires » respectives, force est de constater que cette expression n’est pas neuve[1]. En témoigne notamment un volume célèbre, L’Histoire populaire de la guerre 1870-1871, publié vraisemblablement au mitan des années 1890 par le commandant Léonce Rousset, alors professeur à l’Ecole de guerre[2]. Mais reste une question qui demeure entière : qu’est-ce au juste que l’histoire populaire ? En nous basant sur l’exemple particulier que constitue cet ouvrage sans pour autant nous livrer à un exercice exégétique, nous tenterons d’avancer ici quelques éléments de réponse et pistes de réflexion.

Continuer la lecture de A propos d’une histoire populaire… de la guerre de 1870-1871.

Erwan Le Gall

Docteur en histoire contemporaine, je m'intéresse à l'histoire du fait guerrier et militaire en relation avec la Bretagne.

More Posts

Follow Me:
TwitterLinkedIn

Un dossier encore en instruction : les monuments aux morts de la Grande Guerre

Lorsque les historiens professionnels et amateurs ont, pour ce que je peux savoir à l’échelle de la Bretagne, commencé à réfléchir au début des années 2010 au centenaire de la Première Guerre mondiale, l’approche par les monuments aux morts est apparue quasi immédiatement comme évidente : non seulement ces édifices symbolisent le conflit mais ils constituent un objet d’histoire souvent jugé, et à tort du reste, assez facile d’accès. Pourtant, si la séquence 2014-2018 a vu la publication d’un nombre impressionnant de travaux, universitaires ou non, et de monographies locales, ce sont avant tout les correspondances de poilus, les fiches de morts pour la France et les fiches matriculaires du recrutement qui ont servi de matériau de base. En conséquence, les monuments aux morts n’ont pas bénéficié de l’attention à laquelle on aurait pu s’attendre à l’occasion de ce centenaire. D’où l’intérêt de l’excellent volume que publie aux éditions A l’ombre des mots Y. Lagadec, enquête fouillée et minutieuse portant sur le département des Côtes d’Armor[1].

Continuer la lecture de Un dossier encore en instruction : les monuments aux morts de la Grande Guerre

Erwan Le Gall

Docteur en histoire contemporaine, je m'intéresse à l'histoire du fait guerrier et militaire en relation avec la Bretagne.

More Posts

Follow Me:
TwitterLinkedIn

Couple de sonneurs (détail). Musée de Bretagne: 2007.0012.77.

Jean Choleau, les binious du 270e RI et la misère militaire

Le 38e numéro, daté du 4e trimestre 1931, d’An Oaled publie un intéressant témoignage concernant la musique du 270e RI, formation comportant pendant la Première Guerre mondiale des binious[1]. La chose pourra paraître surprenante pour une unité tenant garnison en Haute-Bretagne, elle n’en était pas moins déjà connue et, du reste, signalée par Y. Lagadec[2]. Pour autant, cet article, intéressant à plusieurs égards, permet de mieux comprendre la genèse de cette formation et de revenir sur les ambiguïtés et les frustrations d’un militant de l’Emsav, Jean Choleau.

Continuer la lecture de Jean Choleau, les binious du 270e RI et la misère militaire

Erwan Le Gall

Docteur en histoire contemporaine, je m'intéresse à l'histoire du fait guerrier et militaire en relation avec la Bretagne.

More Posts

Follow Me:
TwitterLinkedIn

Le fameux général présent à ce mariage et que l'on cherche à identifier (capture d'écran). Cinémathèque de Bretagne: Saint-Brieuc et divers : 1927-1934 {rushes} [3849] 1927 à 1934 | Louis Bogrand.

Qui est ce général ?

A la faveur du confinement imposé par l’épidémie de Covid-19, la Cinémathèque de Bretagne a ouvert ses collections au plus large public et propose ainsi, gratuitement, plus de 6 000 films, soit autant d’archives absolument passionnantes, y compris pour un historien du fait militaire et guerrier. Parmi les documents qui ont attiré notre attention, il y a une séquence tirée d’un montage de rushes tournés par un certain Louis Bogrand à Saint-Brieuc, entre 1927 et 1934[1]. Il n’en faut pas plus pour être interpellé par la source et mener l’enquête…

Continuer la lecture de Qui est ce général ?

Erwan Le Gall

Docteur en histoire contemporaine, je m'intéresse à l'histoire du fait guerrier et militaire en relation avec la Bretagne.

More Posts

Follow Me:
TwitterLinkedIn