Archives par mot-clé : Mystique

De l’approche monographique avec la 13e DBLE

Le livre que publie H. Weill aux éditions Mareuil, ouvrage consacré aux Compagnons de la Libération de la 13e demi-brigade Légion étrangère (13e DBLE) ne relève pas à proprement parler de la science historique[1]. Pourvu d’un appareil critique réduit à la portion congrue, ce portrait collectif des 97 récipiendaires de cette prestigieuse décoration ayant combattu au sein de cette unité s’apparente plus à une galerie de – passionnantes – tranches de vies qu’à une étude problématisée comme sait en produire le monde académique. Il n’en demeure pas moins que l’auteur fait là œuvre utile – le style enlevé de ces quelques 300 pages séduira la plus grand nombre – mais surtout éminemment stimulante pour qui s’intéresse à la monographie en tant que genre.

Continuer la lecture de De l’approche monographique avec la 13e DBLE

Erwan Le Gall

Docteur en histoire contemporaine, je m'intéresse à l'histoire du fait guerrier et militaire en relation avec la Bretagne.

More Posts

Follow Me:
TwitterLinkedIn

Une de l'édition du 7 juin 1940 de L'Ouest-Eclair (détail). Gallica / Bibliothèque nationale de France.

1940 : l’autre 6 juin du général de Gaulle

Contrairement à ce que la mémoire collective laisse trop souvent entendre, les armées françaises et allemandes disposent au printemps 1940 d’un nombre équivalent de chars d’assaut. Mais bénéficier d’une arme est une chose, savoir s’en servir en est une autre. Or la doctrine d’emploi française est complètement périmée, celle-ci étant établie pour un conflit de longue durée, comme avait pu être la Première Guerre mondiale, et non pour une attaque brusquée, devant aboutir à un succès rapide. C’est dans ce contexte que Charles de Gaulle fait son entrée au Gouvernement, le 6 juin 1940, en tant que Sous-secrétaire d’Etat à la Défense nationale et à la guerre. Annonçant le lendemain la composition du nouveau « ministère français », le quotidien catholique rennais L’Ouest-Eclair consacre deux paragraphes entiers à celui qui « était encore colonel le 28 mai dernier »[1]. Bref, le propos n’en est pas moins particulièrement instructif.

Continuer la lecture de 1940 : l’autre 6 juin du général de Gaulle

Erwan Le Gall

Docteur en histoire contemporaine, je m'intéresse à l'histoire du fait guerrier et militaire en relation avec la Bretagne.

More Posts

Follow Me:
TwitterLinkedIn