Archives par mot-clé : Général de brigade

Sans lieu, ni date. Collection particulière.

Quand Zeller fait du social

La visite qu’effectue l’abbé Pierre à Rennes le 24 février 1954 à Rennes est globalement bien connue. Celle-ci s’inscrit dans la suite de son célèbre appel lancé quelques semaines plus tôt sur l’antenne de Radio-Luxembourg alors qu’une redoutable vague de froid frappe la France et cause des dizaines de morts parmi les plus mal-logés. Dans le chef-lieu d’Ille-et-Vilaine, le parc immobilier est singulièrement sous-dimensionné et la situation grave. C’est pour cela que le maire Henri Fréville décide de répondre à l’appel de l’ecclésiastique et de lancer la construction d’une « cité d’urgence ». La visite de l’abbé Pierre intervient au lendemain de la mise en chantier de ce qui jette les bases du quartier de Cleunay. Mais ce que la mémoire collective n’a absolument pas retenu, c’est que parmi les personnalités présentes ce jour là autour de l’abbé figure le général André Zeller commandant la 3e région militaire, celui-là même qui quelques années plus tard formera un célèbre « quarteron » avec ses homologues Raoul Salan, Maurice Challe et Edmond Jouhaud. Comment expliquer cette amnésie et en quoi est-elle signifiante ?

Continuer la lecture de Quand Zeller fait du social

Erwan Le Gall

Docteur en histoire contemporaine, je m'intéresse à l'histoire du fait guerrier et militaire en relation avec la Bretagne.

More Posts

Follow Me:
TwitterLinkedIn

Une de l'édition du 7 juin 1940 de L'Ouest-Eclair (détail). Gallica / Bibliothèque nationale de France.

1940 : l’autre 6 juin du général de Gaulle

Contrairement à ce que la mémoire collective laisse trop souvent entendre, les armées françaises et allemandes disposent au printemps 1940 d’un nombre équivalent de chars d’assaut. Mais bénéficier d’une arme est une chose, savoir s’en servir en est une autre. Or la doctrine d’emploi française est complètement périmée, celle-ci étant établie pour un conflit de longue durée, comme avait pu être la Première Guerre mondiale, et non pour une attaque brusquée, devant aboutir à un succès rapide. C’est dans ce contexte que Charles de Gaulle fait son entrée au Gouvernement, le 6 juin 1940, en tant que Sous-secrétaire d’Etat à la Défense nationale et à la guerre. Annonçant le lendemain la composition du nouveau « ministère français », le quotidien catholique rennais L’Ouest-Eclair consacre deux paragraphes entiers à celui qui « était encore colonel le 28 mai dernier »[1]. Bref, le propos n’en est pas moins particulièrement instructif.

Continuer la lecture de 1940 : l’autre 6 juin du général de Gaulle

Erwan Le Gall

Docteur en histoire contemporaine, je m'intéresse à l'histoire du fait guerrier et militaire en relation avec la Bretagne.

More Posts

Follow Me:
TwitterLinkedIn