Archives par mot-clé : Exceptionnel

A Rennes, lors de la Fête des fleurs 1936 (détail). Musée de Bretagne : 977.0040.4.

Des fleurs et des fusils

Fleurs et fusils ne font pas bon ménage. On connait l’image du départ des mobilisés de l’été 1914 la « fleur au fusil », représentation mentale n’ayant plus cours depuis la fin des années 1970 et la thèse magistrale de J.-J. Becker[1]. C’est d’ailleurs au cours de cette seconde partie du XXe siècle que le végétal devient un puissant symbole antimilitariste et pacifiste, incarnation d’un flower power magnifié par la célèbre photographie de Marc Riboud figurant une jeune femme – Jan Rose Kasmir – manifestant le 21 octobre 1967 contre la guerre du Vietnam et faisant face aux soldats de la Garde nationale armée d’un simple chrysanthème. Pourtant, il est un événement qui à Rennes parvient à concilier fleurs et fusils : le corso. Aujourd’hui sortie des mémoires, cette fête extrêmement populaire dit la force de la sensibilité militaire dans la première partie du XXe siècle. Surtout quand elle se déroule au printemps 1936, celui-là même qui voit la victoire du Front populaire lors des élections législatives. Comme si les fractures politiques, imperceptibles à travers cet événement, pouvait se combler l’espace de quelques heures.

Continuer la lecture de Des fleurs et des fusils

Erwan Le Gall

Docteur en histoire contemporaine, je m'intéresse à l'histoire du fait guerrier et militaire en relation avec la Bretagne.

More Posts

Follow Me:
TwitterLinkedIn

Fougères et la guerre de 1870

Le Pays de Fougères est une revue d’histoire comme il en existe des centaines à travers toute la France. Sa création en 1975 – la revue est publiée jusqu’en 2008 et tire à environ 600 exemplaires – doit se comprendre dans ce contexte qui, de l’enquête de Plozévet à la multiplication des écomusées, participe d’une redécouverte du « petit patrimoine local » en réaction à une modernité indexée sur l’urbanité et vécue par bien des égards comme un déracinement. Les thématiques abordées par cette publication sont d’ailleurs très nombreuses et oscillent volontiers entre histoire et ethnologie. S’il est bien évidemment question dans ces pages du mouvement ouvrier fougerais, et plus encore chaussonnier, la revue aborde régulièrement le fait militaire et guerrier au travers d’articles sur les Première et Deuxième Guerres mondiales mais aussi sur la guerre franco-allemande de 1870-1871[1]. Ce sont ces derniers, publiés en 1985 et 1986, qui nous intéresseront plus précisément dans ce billet.

Continuer la lecture de Fougères et la guerre de 1870

Erwan Le Gall

Docteur en histoire contemporaine, je m'intéresse à l'histoire du fait guerrier et militaire en relation avec la Bretagne.

More Posts

Follow Me:
TwitterLinkedIn

Une prosopographie aux rayons X (1901)

L’idée sous-tendant l’ouvrage que publie l’historien H. Joly est aussi simple qu’efficace : ausculter méthodiquement le destin des 180 élèves de la promotion 1901 de l’École polytechnique et, à partir de cette minutieuse prosopographie, proposer une analyse fine de cette jeunesse brillante et appelée, par la grâce d’un concours, à assurer les plus hautes fonctions[1]. Cette intention est d’ailleurs rappelée par la formule choc « Ils étaient l’élite de la Belle Époque. Qu’ont-ils accompli ?» figurant sur la couverture de l’ouvrage. En d’autres termes, il s’agit de vérifier « preuve à l’appui » si cette « noblesse républicaine » (p. 15) est bel et bien digne du piédestal sur lequel elle trône. C’est parce que l’excellence est une notion subjective (p. 24) que porter un tel regard critique est nécessaire.

Continuer la lecture de Une prosopographie aux rayons X (1901)

Erwan Le Gall

Docteur en histoire contemporaine, je m'intéresse à l'histoire du fait guerrier et militaire en relation avec la Bretagne.

More Posts

Follow Me:
TwitterLinkedIn

Carte postale. Collection particulière.

Les obsèques de Fortuné Guézel, sous-marinier sur le Lutin

Les collections en partage du Musée de Bretagne offrent à la sagacité des curieux douze documents relatifs aux obsèques, en novembre 1906, de Fortuné Guézel, un homme ayant disparu dans le naufrage du sous-marin le Lutin au large des côtes tunisiennes. Non seulement ces archives offrent un passionnant témoignage quant à la vivacité de la sensibilité militaire dans la presqu’île de Quiberon, d’où est originaire ce sous-marinier, mais elles délivrent un point de vue singulier sur la séparation des Églises et de l’État.

Continuer la lecture de Les obsèques de Fortuné Guézel, sous-marinier sur le Lutin

Erwan Le Gall

Docteur en histoire contemporaine, je m'intéresse à l'histoire du fait guerrier et militaire en relation avec la Bretagne.

More Posts

Follow Me:
TwitterLinkedIn