Archives par mot-clé : Effort de guerre

L’aporie nationale du socialisme du XIXe siècle.

Centrée principalement sur l’Allemagne et l’Europe centrale, la vaste enquête que J.-N. Ducange consacre aux rapports qu’entretiennent les théoriciens socialistes du XIXe siècle – et non de la seule Belle époque comme suggéré abusivement dans le titre du volume, la part des soubresauts de 1848 étant ici prépondérante – n’a de prime abord qu’un rapport lointain avec le fait militaire et guerrier vécu de et en Bretagne entre 1860 et 1962[1]. Cela serait pourtant faire gravement fausse route que d’ignorer ce riche volume et ce pour deux raisons. En premier lieu parce que l’Allemagne socialiste rayonne alors sur toute l’Europe, et donc y compris sur la péninsule armoricaine comme le rappelle par exemple le parcours d’un Carle Bahon ; en second lieu parce que la guerre reste, quoi qu’on en dise, un fait politique décidé par le politique, dimension qui rend obligatoire le passage par l’histoire des idées.

Continuer la lecture de L’aporie nationale du socialisme du XIXe siècle.

Erwan Le Gall

Docteur en histoire contemporaine, je m'intéresse à l'histoire du fait guerrier et militaire en relation avec la Bretagne.

More Posts

Follow Me:
TwitterLinkedIn

Fougères et la guerre de 1870

Le Pays de Fougères est une revue d’histoire comme il en existe des centaines à travers toute la France. Sa création en 1975 – la revue est publiée jusqu’en 2008 et tire à environ 600 exemplaires – doit se comprendre dans ce contexte qui, de l’enquête de Plozévet à la multiplication des écomusées, participe d’une redécouverte du « petit patrimoine local » en réaction à une modernité indexée sur l’urbanité et vécue par bien des égards comme un déracinement. Les thématiques abordées par cette publication sont d’ailleurs très nombreuses et oscillent volontiers entre histoire et ethnologie. S’il est bien évidemment question dans ces pages du mouvement ouvrier fougerais, et plus encore chaussonnier, la revue aborde régulièrement le fait militaire et guerrier au travers d’articles sur les Première et Deuxième Guerres mondiales mais aussi sur la guerre franco-allemande de 1870-1871[1]. Ce sont ces derniers, publiés en 1985 et 1986, qui nous intéresseront plus précisément dans ce billet.

Continuer la lecture de Fougères et la guerre de 1870

Erwan Le Gall

Docteur en histoire contemporaine, je m'intéresse à l'histoire du fait guerrier et militaire en relation avec la Bretagne.

More Posts

Follow Me:
TwitterLinkedIn

Salut à la Russie (détail), vignette publicitaire. Collection particulière.

L’armée au secours de LU ? À propos de sensibilité militaire

Dans la nuit du 4 au 5 mai 1888, l’usine de biscuits Lefèvre-Utile située en plein cœur de Nantes, juste en face du château, est ravagée par les flammes. Comme on pouvait s’y attendre, ce fait divers fait l’objet d’un abondant traitement journalistique constituant, pour l’historien, un matériau précieux. En effet, les articles publiés à cette occasion montrent la part importante prise par l’armée dans ce combat contre les flammes. Ce faisant, c’est sans doute un des ressorts de la sensibilité militaire qui se dévoile en cette occasion.

Continuer la lecture de L’armée au secours de LU ? À propos de sensibilité militaire

Erwan Le Gall

Docteur en histoire contemporaine, je m'intéresse à l'histoire du fait guerrier et militaire en relation avec la Bretagne.

More Posts

Follow Me:
TwitterLinkedIn

Insigne des blessés de la tuberculose d'Ille-et- Vilaine, 1918. Musée de Bretagne : 949.3089.

Carle Bahon au prisme du patriotisme… et de la plus Grande Guerre

Dans son édition du 6 février 1910, le quotidien catholique L’Ouest-Éclair qualifie le socialiste Carle Bahon de « plus élégant des conseillers municipaux » rennais[1]. Quand on connaît les attaques, fort peu élégantes du reste, dont fait l’objet celui qui devient maire du chef-lieu du département d’Ille-et-Vilaine entre 1925 et 1929, un tel propos ne manque pas d’interpeller. Il est vrai que le Musée de Bretagne conserve un portrait de lui, cliché posé figurant un homme manifestement distingué, peut-être même dandy. Mais faut-il vraiment prendre au pied de la lettre ce qualificatif ? Ne faut-il pas au contraire pas y voir une marque d’ironie cinglante, quand on sait les attaques publiques dont fait l’objet ce maître de conférences en langue et littérature allemande à la faculté de Rennes ? C’est ainsi par exemple que, dans son édition du 22 mai 1926, Le Nouvelliste de Bretagne, sous la plume de Louis Téry, un ancien prisonnier de guerre pendant la Première Guerre mondiale, affirme que l’on aurait « probablement tort d’attendre » de la part du maire de Rennes « des gestes empreints d’une élégance purement française »[2]. Né d’une mère allemande, Carle Bahon voit en effet régulièrement son patriotisme mis en doute par la frange la plus xénophobe et nationaliste de l’opinion rennaise. Autant d’attaques qui méritent une mise en perspective.

Continuer la lecture de Carle Bahon au prisme du patriotisme… et de la plus Grande Guerre

Erwan Le Gall

Docteur en histoire contemporaine, je m'intéresse à l'histoire du fait guerrier et militaire en relation avec la Bretagne.

More Posts

Follow Me:
TwitterLinkedIn

Sortir les flux du règne du présentisme

En s’opposant, le 11 mai 1950, au passage d’un train provenant de Brest et transportant vers Rochefort des canons destinés au corps expéditionnaire français déployé en Indochine, les « 12 de Saint-Brieuc » portent atteinte à l’effort de guerre français en Extrême-Orient. Ce faisant, ces militants communistes nous montrent, malgré-eux que la Bretagne, d’une certaine manière, a pu constituer un véritable « arrière » de ce lointain « front » situé en Asie. Autrement dit, ils nous montrent combien une mobilisation militaire est tributaire d’un certain nombre de flux que sont les acheminements en armes, munitions et hommes, mais aussi la diffusion d’informations permettant de partir à la conquête de l’assentiment des opinions publiques. Or, c’est parce que la guerre est par nature une compétence régalienne que l’histoire de ces « 12 de Saint-Brieuc » invite à se pencher sur le passionnant ouvrage collectif que viennent de publier aux éditions Arbre bleu N. Patin et D. Pinsolle, volume intitulé « Déstabiliser l’État en s’attaquant aux flux »[1].

Continuer la lecture de Sortir les flux du règne du présentisme

Erwan Le Gall

Docteur en histoire contemporaine, je m'intéresse à l'histoire du fait guerrier et militaire en relation avec la Bretagne.

More Posts

Follow Me:
TwitterLinkedIn

L'USS George Washington arrive à Brest, 13 décembre 1918. National archives at College Park: 111-SC-62752.

Brest 1920, du deuil à l’amertume

L’éditorial que publie le 5 septembre 1920 Louis Coudurier en première page de la Dépêche de Brest est particulièrement intéressant pour qui s’intéresse aux conséquences immédiates de la Grande Guerre et, tout particulièrement, au retour sur le pied de paix d’une économie indexée pendant 52 mois sur l’effort de guerre[1]. C’est en définitive une autre mémoire du conflit qui se laisse appréhender dans ces quelques lignes, moins fardeau du deuil engendré par la perte de milliers d’êtres chers qu’amertume générée par le sentiment d’une occasion manquée.

Continuer la lecture de Brest 1920, du deuil à l’amertume

Erwan Le Gall

Docteur en histoire contemporaine, je m'intéresse à l'histoire du fait guerrier et militaire en relation avec la Bretagne.

More Posts

Follow Me:
TwitterLinkedIn

"La Bonneterie troyenne, intérieur d'usine moderne" (détail), carte postale. Collection particulière.

Engoulvent et l’ubiquité

La ville de Dinan, sous-préfecture des Côtes d’Armor, n’est pas connue pour son riche passé industriel. Bien au contraire. Pourtant, le quartier d’Engoulvent, et plus précisément l’usine de bonneterie sise rue Charles Beslay, rappelle le passé textile de la ville. Une épopée aujourd’hui oubliée qui, à la suite des travaux de l’historien J.-L. Mastin invite à une relecture de la géographie de la péninsule armoricaine pendant la Première Guerre mondiale.

Continuer la lecture de Engoulvent et l’ubiquité

Erwan Le Gall

Docteur en histoire contemporaine, je m'intéresse à l'histoire du fait guerrier et militaire en relation avec la Bretagne.

More Posts

Follow Me:
TwitterLinkedIn