Archives par mot-clé : Drôle de guerre

Photographie de soldat français publiée en première page du Miroir le 31 mars 1940 (détail). Gallica / Bibliothèque nationale de France.

Roger Bellégou ou l’entrée en Seconde Guerre mondiale du pays de Guingamp

Roger Bellégou est un non-seulement un quasi-inconnu mais un non-objet d’histoire. Né le 30 avril 1920 au Merzer, petite commune située à quelques kilomètres seulement de Guingamp, il est répertorié comme étant mort pour la France le 25 septembre 1939 en Sarre, alors que même pas âgé de 20 ans. Un décès prématuré qui non seulement n’est pas évoqué par la presse des Côtes-du-Nord (La Presse guingampaise, Le Moniteur des Côtes-du-Nord mais aussi des titres diffusés dans ce département comme l’édition rennaise de L’Ouest-Eclair ou encore La Dépêche de Brest), alors que ce jeune breton compte parmi les premières victimes de la campagne en cours, mais qui paraît être passé sous silence. Or celui-ci est particulièrement instructif et dit, d’une certaine manière l’entrée en Seconde Guerre mondiale du pays de Guingamp.

Continuer la lecture de Roger Bellégou ou l’entrée en Seconde Guerre mondiale du pays de Guingamp

Erwan Le Gall

Docteur en histoire contemporaine, je m'intéresse à l'histoire du fait guerrier et militaire en relation avec la Bretagne.

More Posts

Follow Me:
TwitterLinkedIn

Breteillais de 39-40 et prisonniers de guerre

Sans vouloir rallumer ici de sempiternels débats sur la valeur du témoignage en histoire, force est néanmoins de constater à la lecture de ce passionnant livre composé par B. Monvoisin que l’écriture de guerre répond à des règles particulièrement absconses[1]. Publié par la commune de Breteil, cet ouvrage permet notamment de découvrir deux « carnets de guerre » se rapportant à la campagne 1939-1940 et ses suites, textes rédigés par deux soldats nés dans ce petit village d’Ille-et-Vilaine, à l’ouest de Rennes. Le premier est celui de Pierre Hubert, né en 1911 et mobilisé en septembre 1939 à la 3e section de Commis et ouvriers militaires d’administration. Le second est celui de Pierre Thébault, né en 1915 et mobilisé au 8e régiment d’infanterie caserné à Cherbourg. A ces deux carnets, B. Monvoisin adjoint toute une série d’extraits de mémoires ou de retranscriptions d’entretiens accordés par d’anciens combattants de 1940 fait prisonniers à l’issue de la Campagne de France. C’est dire donc la richesse d’un volume qui, de surcroît, présente l’intérêt d’être abondamment illustré.

Continuer la lecture de Breteillais de 39-40 et prisonniers de guerre

Erwan Le Gall

Docteur en histoire contemporaine, je m'intéresse à l'histoire du fait guerrier et militaire en relation avec la Bretagne.

More Posts

Follow Me:
TwitterLinkedIn