Archives par mot-clé : Américains

Grâce à Codex, retrouvez-moi sur OpenEditions !

Outil au service de la diffusion de la recherche, les Éditions Codex ont l’ambition de valoriser les études académiques en rapprochant ces deux mondes qui trop souvent s’ignorent : celui de la sphère universitaire, et celui du grand public friand d’une littérature de vulgarisation. Pour remplir au mieux la tâche qu’elle s’est assignée, cette maison d’édition propose les ouvrages de sa collection « Une plus Grande Guerre », dénommé d’après le réseau de jeunes chercheurs éponyme, sur la plateforme de livres en sciences humaines et sociales OpenEdition Books. Conséquence directe de ce partenariat, deux de mes livres sont désormais disponibles en accès libre et gratuit sur cette plateforme.

Continuer la lecture de Grâce à Codex, retrouvez-moi sur OpenEditions !

Erwan Le Gall

Docteur en histoire contemporaine, je m'intéresse à l'histoire du fait guerrier et militaire en relation avec la Bretagne.

More Posts

Follow Me:
TwitterLinkedIn

Portrait de Georges Rivollet publié le 1er novembre 1934 par Le Journal. Georges Rivollet, ministre des Pensions, visite un cimetière militaire.

Georges Rivollet : le vaguemestre devenu ministre… et collabo

Joseph Le Barh et Pierre-Marie Lec’hvien ont tous deux en commun d’être des hommes d’église et d’être mobilisés au 47e régiment d‘infanterie de Saint-Malo pendant la Première Guerre mondiale. Mais cette fraternité d’armes et de sacerdoce ne doit pas leurrer. En effet, c’est bien de deux trajectoires radicalement différentes dont il s’agit ici. Recteur de la paroisse de Sainte-Anne d’Auray, haut-lieu du souvenir de la Grande Guerre en Bretagne[1], Joseph Le Barh est assassiné par les Allemands, en tant qu’otage, le 5 août 1944[2]. Vicaire dans les Côtes-du-Nord, Pierre-Marie Lec’hvien trouve lui la mort 4 jours plus tard. Mais, proche de l’abbé Perrot et de la mouvance collaborationniste bretonne, il est liquidé par la résistance communiste[3]. Parcours radicalement opposés mais néanmoins uniques que ceux-ci ? Pas vraiment lorsqu’on compare l’itinéraire du parlementaire socialiste et résistant-déporté Albert Aubry à celui du ministre et collaborateur Georges Rivollet. Deux hommes qui portent tous les deux l’uniforme du 47e RI au début des années 1910, deux individus qui choisissent des voies radicalement différentes et, ce faisant, invitent à mettre en garde contre l’unité que pourrait suggérer l’idée de régiment. Ensemble comportant plus de 3 300 hommes en 1914, le régiment d’infanterie, malgré le singulier que suggère cette expression, constitue au contraire le reflet de la société qui lui donne naissance par la grâce de la conscription.

Continuer la lecture de Georges Rivollet : le vaguemestre devenu ministre… et collabo

Erwan Le Gall

Docteur en histoire contemporaine, je m'intéresse à l'histoire du fait guerrier et militaire en relation avec la Bretagne.

More Posts

Follow Me:
TwitterLinkedIn

De la contagion comme concept en histoire

Il n’est pas certain que ce dense, et particulièrement stimulant, volume collectif dirigé par B. Delaurenti et T. Le Roux rencontre un large public[1]. En ces temps de crise sanitaire liée au Covid19, il n’est pas sûr que les lecteurs aient envie de se plonger dans un ouvrage intitulé « De la contagion ». Comment d’ailleurs les en blâmer ? On ne peut toutefois que le regretter tant ce recueil participe d’une démarche éditoriale aussi rare que profitable. En effet, ce qu’offrent ces quelques cinquante notices embrassant des sujets et des approches disciplinaires forts variés, de la noblesse aux reliques, est moins une histoire de la contagion qu’une réflexion à partir de cette notion entendue comme processus historique (p. 5).

Continuer la lecture de De la contagion comme concept en histoire

Erwan Le Gall

Docteur en histoire contemporaine, je m'intéresse à l'histoire du fait guerrier et militaire en relation avec la Bretagne.

More Posts

Follow Me:
TwitterLinkedIn

Timbre poste (détail). Collection particulière.

Les Bretons sont sur tous les fronts… mais pas forcément dans le même camp

Ayant fait l’objet d’une abondante littérature, dont s’est fait écho la défunte publication en ligne En Envor, revue d’histoire contemporaine en Bretagne à l’occasion d’un numéro spécial publié à l’été 2016, les ressorts de l’engagement conservent tous leurs mystères et ne cessent d’étonner. C’est que nous avons souligné il y a quelques mois à propos du « réflexe patriotique » des « 128 de l’île de Sein ». C’est aussi ce que montre les Barazer de Lannurien. Comment deux cousins en viennent-ils à combattre dans des camps radicalement opposés en 1944, l’un contre le Troisième Reich aux côté des partisans slovaques, Georges Barazer de Lannurien, l’autre aux côtés des nazis, sous l’uniforme de la division Charlemagne, François Barazer de Lannurien ? Engagé à 17 ans, ce Breton combat sur le front de l’Est et participe à la retraite allemande jusqu’au dernier moment, dans les faubourgs de Berlin, et reçoit même la Croix de fer quelques jours avant l’effondrement définitif du Reich prétendument millénaire.

Continuer la lecture de Les Bretons sont sur tous les fronts… mais pas forcément dans le même camp

Erwan Le Gall

Docteur en histoire contemporaine, je m'intéresse à l'histoire du fait guerrier et militaire en relation avec la Bretagne.

More Posts

Follow Me:
TwitterLinkedIn

Science et culture en temps de guerre

Les mesures sanitaires prises du fait de la pandémie de Covid-19 constituent une véritable catastrophe pour le monde académique, et le secteur de la culture de manière générale. Les historiens et les historiennes ne sont nullement épargnés par ce contexte très délicat. Outre de nombreuses difficultés liées à l’utilisation (physique) des services d’archives et de bibliothèques, on ne compte plus les annulations de colloques et de journées d’études. Dans cette morosité ambiante, le numérique paraît s’affirmer comme une solution pratique et efficace permettant, en cette année 2020 véritablement « terrible », de « sauver les meubles »[1]. Devant initialement se tenir en mars dernier, le colloque « Science et culture en temps de guerre » aura non seulement lieu les 6 et 7 novembre prochain en la Bibliothèque d’études méridionales de Toulouse mais sera également accessible en distanciel, via visioconférence.

Continuer la lecture de Science et culture en temps de guerre

Erwan Le Gall

Docteur en histoire contemporaine, je m'intéresse à l'histoire du fait guerrier et militaire en relation avec la Bretagne.

More Posts

Follow Me:
TwitterLinkedIn

L'équipe de football du 357th Infantry Regiment, Campa Travis, San Antonio, TX, 18 mai 1918. National Archives at College Park: 65-WW-467A-43.

18 février 1919 : Quand Saint-Nazaire bat Marseille au football.

C’est une source encore relativement peu exploitée par l’historiographie que la Bibliothèque nationale de France soumet, depuis le 1er juillet 2018, à la sagacité de ses lecteurs : l’Army edition du Chicago Tribune. Fondé le 10 juin 1847 et se présentant, en toute simplicité, comme étant le « world’s greatest newspaper », ce quotidien est initialement prévu pour être vendu uniquement dans les camps du corps expéditionnaire[1]. Autrement dit, il est à peu près certain que ce titre est diffusé, au moins jusqu’au début de l’année 1919, en Bretagne et notamment dans les villes de Brest et Saint-Nazaire. En cela, il constitue une archive susceptible de souligner les différences de représentations mentales existant entre soldats américains et populations civiles bretonnes.

Continuer la lecture de 18 février 1919 : Quand Saint-Nazaire bat Marseille au football.

Erwan Le Gall

Docteur en histoire contemporaine, je m'intéresse à l'histoire du fait guerrier et militaire en relation avec la Bretagne.

More Posts

Follow Me:
TwitterLinkedIn

Revoir « l’âge d’or » américain de la Bretagne (1917-1919)

J’ai la conviction que la culture et le savoir sont non seulement essentiels mais, dans la crise que nous traversons, véritablement salutaires. L’histoire, tout particulièrement, permet de s’évader, de sortir de la morne réalité quotidienne du confinement pour arpenter des mondes nouveaux, des univers différents. En tant que discipline, elle offre de surcroît des éléments de comparaison qui permettent de mieux saisir le présent et, singulièrement, donnent quelques clefs de compréhension de cette crise invraisemblable à laquelle nous sommes confrontés. Pour toutes ces raisons, j’ai été particulièrement heureux d’assurer le 15 avril 2020, sur la page Facebook de Bretagne Culture Diversité, la conférence que je devais donner dans le cadre d’un cycle consacré aux « Âges d’or » de la Bretagne. Pour celles et ceux qui l’aurait ratée, vous pouvez soit consulter le dossier thématique publié sur Bécédia soit regarder le replay !

Continuer la lecture de Revoir « l’âge d’or » américain de la Bretagne (1917-1919)

Erwan Le Gall

Docteur en histoire contemporaine, je m'intéresse à l'histoire du fait guerrier et militaire en relation avec la Bretagne.

More Posts

Follow Me:
TwitterLinkedIn