1942 en tant que concept ?

L’année 1942 est d’une invraisemblable complexité et c’est au difficile exercice de la synthèse que s’attaquent C. Azouvi et J. Peltier dans ce bel ouvrage paru chez Passés Composés. Si le résultat n’emporte pas totalement l’adhésion, il n’en demeure pas là que c’est un ouvrage fort stimulant qui est proposé là, volume qui rappelle notamment combien la variation des échelles est chose essentielle en histoire.

Apprendre de la guerre de Sécession avec V. Bernard

La guerre de Sécession que publie V. Bernard chez Passés Composés est un livre indispensable à plusieurs égards. D’abord parce qu’il concerne un conflit que l’on connaît finalement assez mal en France ; ensuite parce qu’il propose une réflexion des plus stimulantes sur le temps long du warfare, ce qui est malheureusement de plus en plus rare.

Le Pacifique : espace de détotalisation de la Grande Guerre ?

L’ouvrage que fait paraître M. Reynaud chez Passés Composés, volume portant sur la Première Guerre mondiale dans l’espace Pacifique, est de ceux qu’il faut connaître tant la bibliographie disponible sur ce conflit dans cette partie du monde est lacunaire . Cette référence s’imposera donc, à n’en pas douter, comme un manuel indispensable à quiconque souhaite travailler sur cette partie du globe : chercheurs patentés, étudiants ou simples curieux y trouveront leur compte. Mais il n’est pas interdit de penser que ce livre parviendra à toucher un public beaucoup plus vaste tant, en définitive, il invite à se poser un certain nombre de questions qui dépassent très allègrement l’espace Pacifique.

Portrait de Paul Féval publié le 20 mars 1887 en première page du Journal illustré (détail). Collections Musée de Bretagne : 887.0007.

Paul Féval, critique de l’armée française de 1870-1871 ?

Le Dernier vivant de Paul Féval est un roman non seulement assez méconnu, quoi que jugé assez novateur quant à sa forme au moment de sa sortie, et qui se révèle difficile d’emploi pour l’historien. En effet, il est d’usage d’y voir une critique acerbe de l’armée française de 1870-1871, et plus particulièrement de ses fournisseurs. Or si l’hypothèse est séduisante, sa vérification se révèle complexe.

Léon Lescœur : histoire d’un patriotisme d’État ?

Le 5 août 1870 débute la correspondance entre Léon Lescoeur, haut fonctionnaire demeuré dans la capitale, et sa femme restée en province. Là est la première archive du corpus dont se sert Thibaut de Montbazet pour proposer une « histoire biographique » du siège de Paris.

A propos du fait militaire en 1972

Il est d’usage de considérer les accords d’Evian d’un strict point de vue diplomatique, c’est-à-dire comme la conclusion des négociations entre la France d’une part, le Gouvernement provisoire de la République d’Algérie d’autre part. S’il n’est bien entendu pas question, ici, de remettre en cause cette grille de lecture, il nous semble important de souligner … Continuer la lecture de A propos du fait militaire en 1972

Embarquez avec Tim Benbow

Fort bien illustré et doté de nombreuses et précieuses cartes, l’ouvrage que publie T. Benbow aux Editions de l’ancre de marine constitue une magnifique porte d’entrée sur la dimension navale de la Première Guerre mondiale. Un aspect méconnu de ce conflit qui, pourtant, offre de nombreuses pistes pour une meilleure compréhension de la séquence 1914-1918.

De la portée de Clausewitz

Avec cet ouvrage, Hervé Drévillon propose moins une biographie de Carl von Clausewitz qu’une étude de l’émergence du champ littéraire de la théorie militaire à traverse l’exégèse de cet auteur à la postérité remarquable. Car si Clausewitz est aujourd’hui controversé, il n’en demeure pas moins qu’il imprègne pendant des décennies, peut-être même jusqu’à aujourd’hui, la pensée des officiers.