Colloque : La Commune, l’histoire continue

La Société d’histoire de la révolution de 1848 et des révolutions du XIXe siècle organise, avec le Centre d’histoire sociale du XIXe siècle, les 18 et 19 mai 2021, un colloque dans le cadre commémorations du 150e anniversaire de la Commune de Paris. Le programme annoncé semble des plus stimulants. Certes, cet événement s’inscrit dans l’histoire de la capitale, jusqu’à susciter encore aujourd’hui de vives – et vaine ? – polémiques politiques.  Mais cet épisode révolutionnaire intéresse aussi, de par son écho, quiconque travaille sur la Bretagne : la péninsule armoricaine n’est en effet pas coupée du monde et suit avidement ce qui se passe à Paris. Elle montre par ailleurs par la suite qu’elle n’est pas hermétique aux enjeux de mémoire associés à la Commune.

A la fois bilan des connaissance et fenêtre ouverte sur les nouvelles perspectives de recherche, ce colloque organisé par Q. Deluermoz, E. Fournier et L. Godineau s’annonce aussi riche que passionnant.

18 mai 2021

9h00 – Accueil

9h30 – Ouverture – Fabrice Bensimon (Société d’histoire de la révolution de 1848 et des révolutions du XIXe siècle).

Introduction : Quentin Deluermoz, Eric Fournier, Laure Godineau.

10h00 – Conférence d’ouverture : Jean-Louis Robert (Université Paris 1 Panthéon Sorbonne) : Entendre les contrepoints, aller à l’harmonie ou la mystérieuse polyphonie de la Commune.

11h15 – Session 1. Les mondes sociaux de la Commune

  1. Masaï Meijaz (Sorbonne Paris Nord-Paris 13) : Comment la Compagnie des Chemins de fer du Nord a regardé passer la Commune.
  2. Etienne Hudon (Université de Paris) : « Une mesure d’hygiène et de morale » : retour sur l’interdiction du travail de nuit des boulangers.

14h00 – Session 2. Politisations, 1870-1880

  1. Julia Nicholls (King’s College) : Penser la révolution après la Commune.
  2. Ines Ben Slama (Université de Paris) : Le drapeau rouge à Lyon, un objet au centre des luttes de la Commune.

15h30 – Session 3. La Commune et l’Europe

  1. Xenia Marinou (Université d’Athènes) : De la « municipalité » à la Commune. Les trajectoires de traduction de la Commune de Paris dans la presse athénienne en 1871.
  2. Juliette Moulin (Université Paris 1 Panthéon Sorbonne) : Les relations diplomatiques franco-allemandes pendant la Commune.
Carte postale. Collection particulière.
Carte postale. Collection particulière.

19 mai 2021

9h30 – Conférence d’ouverture : Michelle Zancarini-Fournel (Université Lyon I) : Femmes dans le mouvement communaliste.

10h45 – Session 4. Hommes, femmes et enfants dans la Commune

  1. Samy Lagrange (Sorbonne Paris Nord-P13) : Les masculinités médiatiques : reconfiguration des discours dans l’événement insurrectionnel.
  2. Chloé Leprince (ENS/EHESS) : Nouvelles perspectives sur l’Union des femmes pour la défense de Paris et les soins aux blessés (avril – mai 1871).
  3. Jude Butel (ENS Lyon) : Les femmes et les enfants dans les Communes de Lyon (1870-1871).

13 h 30 – Session 5. Dire la Commune, hier et aujourd’hui

  1. Maxime Jourdan : Lucien Descaves (1861-1949), une vie au service de la Commune.

14h30 – Table-ronde : Éditer et représenter la Commune (animation: Quentin Deluermoz) avec Michèle Audin, Marc César, Michel Cordillot, Raphaël Meyssan, Nicolas Norrito, Eloi Valat.

17h30 – Conclusions : Sylvie Aprile (Université Paris Nanterre).

Bien entendu, du fait du contexte sanitaire pour le moins lourd en ce printemps 2021, il sera possible d’assister à cette manifestation via visioconférence. L’inscription au colloque « La Commune de 1871 : l’histoire continue » doit s’effectuer par mail à l’adresse suivante : sophie.lhermitte@univ-paris1.fr Un lien Zoom sera transmis en retour.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Erwan Le Gall (29 mars 2021). Colloque : La Commune, l’histoire continue. Ar Brezel. Consulté le 18 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/bbnf


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.